Face aux grands groupes industriels et à une production de plus en plus standardisée, l’internet a vu naître, depuis quelques années, des plate-formes communautaires favorisant la création indépendante et le fait-main : Etsy, DaWanda ou A Little Market sont de celles-ci qui permettent aux créateurs de vendre et de promouvoir leurs produits, et aux acheteurs de trouver là ce qu’ils ne trouveraient pas ailleurs : des créations uniques, qui ont le supplément d’âme du fait-main. Souvent isolés, les créateurs indépendants peuvent participer, dans ces plate-formes, à la vie d’une communauté où ils trouveront une aide, un stimulant et une inspiration. Quel est donc le fonctionnement de ces plate-formes communautaires et quels sont les avantages qu’elles procurent aux créateurs et aux acheteurs ?

Les avantages de ces plate-formes pour les créateurs

Les facilités d’ouverture d’un boutique

Quelques minutes suffisent pour ouvrir sa propre boutique et créer sa marque. Cette ouverture est gratuite et dispense le créateur de tout investissement de départ ou de frais de mise en ligne. Elle lui permet d’accéder immédiatement au marché mondial de l’internet. Il ne paye que s’il vend. S’il veut, par ailleurs, acheter des espaces publicitaires (bannière, vitrines promotionnelles, vidéos, etc.) il peut aussi le faire, avec des frais variables en fonction de la demande sur Etsy, un coût de 1,21 euros à 1,43 euros par jour sur DaWanda et de 0,94 euros à 1,25 euros CPM sur A Little Market. Avant tout chose, on recommandera au créateur de protéger ses créations de la copie auprès d’un site comme FIDEALIS, leader européen du dépôt de copyright.

Une boutique personnalisable

Loin des standards de la production de masse, chaque créateur peut créer une boutique à son image, où textes et images mettront non seulement en valeur ses produits, comme dans un descriptif habituel, mais introduiront les acheteurs à son univers intime. Car la boutique et/ou le blog personnel donnent la possibilité au créateur de décrire son savoir-faire, de témoigner de son expérience, de raconter son parcours. Cela créera donc une relation privilégiée avec les acheteurs, favorisera les achats « coup de c?ur » et fidélisera un certain nombre de clients.
Un marché mondial et ciblé
Etsy peut se prévaloir de 15 millions d’acheteurs, DaWanda de 2.500.000 membres inscrits, de 13 millions de visiteurs et 190 millions de pages vues par mois. Un jeune créateur, où qu’il soit, a ainsi accès à un marché tout à la fois mondial et ciblé : des acheteurs passionnés par le fait-main, à la recherche de pièces uniques et partageant des valeurs communes, liées au commerce participatif, à l’artisanat et à la création indépendante.

Une forte visibilité

Ces plate-formes offrent, de plus, une forte visibilité. En proposant une gestion assistée des boutiques, elles aident le créateur à valoriser ses créations et à augmenter ses ventes, non seulement grâce aux conseils et aux articles de fond que l’on peut lire sur les blogs communautaires, mais encore grâce à une présentation de ses créations dans un environnement favorable et adapté. Le créateur bénéficie d’un soutien constant dans la commercialisation de sa boutique et la valorisation de sa marque :

– grâce aux conseils automatisés sur le référencement naturel
– grâce à un système de statistiques (A Little Market)qui permet à un créateur de suivre au plus près les résultats de sa boutique
– grâce aux tutoriels qui lui permettent de bénéficier de l’expérience des meilleurs vendeurs de la plate-forme
– grâce aux nombreuses fonctionnalités communautaires – articles de blogs, votes, – qui lui permettront d’échanger, de partager et de se faire connaître
– grâce aux liens avec les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter, Pinterest, et leurs comptes d’entreprise, dont l’inscription peut se faire automatiquement depuis certaines plateformes : les trois sites proposent ainsi une intégration automatique à Facebook
Un contact direct avec les clients
Ces plate-formes favorisent enfin une relation privilégiée et durable avec les acheteurs, qui, plus que des clients, sont souvent des amateurs. Ces amateurs qui soutiennent la jeune création trouveront là des créations uniques à des prix abordables. Comme les transactions se font directement des uns aux autres, des liens se créent. Pour de nombreux produits, l’acheteur a la possibilité de demander une commande personnalisée. En répondant au plus près à la demande, et en connaissant au mieux ses clients, le créateur a, quant à lui, plus de chance de se constituer une clientèle fidèle. Il peut enfin soigner sa clientèle, par des offres promotionnelles, des cadeaux ponctuels, des emballages soignés.

Les plate-formes

Etsy

Plate-forme d’origine américaine créée en 2005, avec plus de 15 millions d’acheteurs et un million de vendeurs actifs à travers le monde, Etsy a pour devise : « Make your passion a business. » Elle réunit des créateurs indépendants autour de la notion de fait-main et d' »eco-friendly », afin de promouvoir une nouvelle façon de consommer.

On peut vendre sur Etsy trois types de produits :

. des créations faites main
. des produits « vintage » ayant au moins vingt ans d’âge
. des fournitures artisanales
Plate-forme communautaire, Etsy bénéficie d’un blog qui unit les membres de la communauté et permet de parler des sujets qui intéressent directement les créateurs sur ce nouvel art de vivre et de consommer. Leblog permet également de mieux comprendre le fonctionnement d’Etsy et donne, à travers le « Manuel du vendeur », de nombreux conseils pour développer son entreprise et valoriser ses produits. « Comment améliorer le référencement naturel de son entreprise ? « , « Comment rédiger ses descriptifs produits ? « , « Comment se différencier des autres ?  » « Comment utiliser son compte entreprise Facebook ou Twitter » sont autant d’articles qui guideront le créateur et lui permettront d’améliorer ses stratégies et d’augmenter ses ventes.

Ouvrir une boutique y est gratuit. Chaque article mis en vente coûte 0,20 USD au vendeur. L’article est mis en vente durant quatre mois. Une fois la vente concrétisée, Etsy fixe une commission à 3.5% sur le prix de vente. Le vendeur a la possibilité d’accepter ou de réviser le taux de cette commission avant de mettre en vente ses articles.

DaWanda

« Products with love », telle est la devise de DaWanda qui propose des articles fait main, pièces uniques ou créations en série limitée. Bijoux, mode, papeterie, cadeaux originaux, articles pour bébé, matériel créatif, la plupart des créations sont non seulement personnelles, mais personnalisables, selon les âges, les goûts ou les besoins des uns et des autres : du sur-mesure, donc, pour toute la famille. On y trouve plus de 3 millions d’articles et plus de 200.000 vendeurs. L’éventail est large, qui va des vêtements de mode aux bijoux, en passant par des meubles et des objets de décoration. On peut y acheter, enfin, des ?uvres d’art et des produits vintage.

Ouvrir une boutique, mettre en vente des objets et participer à la vie de la communauté est gratuit. L’article est mis en vente durant une durée de trois mois. Lorsque une vente est réalisée, DaWanda prélève une commission de 5% sur le prix de vente du produit, hors frais d’expédition.

A Little Market

Fondé sur le même principe, A Little Market fait se rencontrer des créateurs indépendants et des acheteurs désireux d’acquérir des créations qui sortent de l’ordinaire et de créer un lien privilégié avec les vendeurs. Le site se distingue par des produits du terroir que l’on peut acheter directement auprès de petits producteurs.

L’ouverture de la boutique et la mise à disposition pour chaque créateur d’un blog personnel y sont gratuites, ainsi que la mise en ligne d’articles, qui est, ici, illimitée : on peut mettre en vente autant d’objets que l’on désire, sans aucune limitation dans le temps.
La plate-forme prend une commission sur les ventes effectives :

– si le montant TTC hors frais d’expédition de la commande est inférieur ou égal à 10 euros, A Little Marketprélève 0,50 euros.
– si le montant TTC hors frais d’expédition de la vente est supérieur à 10 euros, la plateforme touche une commission de 5%.

Utilisant les technologies modernes du web, ces plate-formes renouent en même temps avec l’artisanat et la production directe. A Little Market est divisé en deux départements des ventes : A Little Mercerie, où l’on trouve vêtements, bijoux, articles de décoration et créations artistiques, et A Little Epicerie qui propose de l’épicerie sucrée et salée, du fois gras, des produits de la mer, des vins et spiritueux des thés et des boissons, donnant ainsi la possibilité aux clients d’acheter des produits du terroir directement auprès de petits producteurs. Ce mélange d’ancien et de nouveau, d’artisanat et de communication high tech, de marché global et de commerce de proximité est, sans nul doute, à l’origine du succès de ces plate-formescommunautaires : en 2012, Etsy a vu son chiffre d’affaires augmenter de 70 %.